Composez plusieurs pages de votre album en un rien de temps (même si vous êtes du genre indécise)

La clé de la réussite d'un projet tel que l'essentiel de 2016 (ou tout autre album) est le temps.

Le problème, c'est que vous n'avez pas le temps. Et, quand vous disposez d'un peu de temps à consacrer au scrapbooking, il vous paraît souvent bien peu productif. Vous avez l'impression de ne pas avancer et cela a le don de vous décourager.

Vous savez quoi? Il est possible de réaliser 8 pages d'un album en 2 heures. 
Je suis sérieuse.
2 heures, c'est le temps que j'ai mis pour composer ces 8 pages de mon album l'essentiel de 2016.

More...

page 1 du mois de décembre de l'album l'essentiel de 2016
page 2 du mois de décembre de l'album l'essentiel de 2016
page 3 du mois de décembre de l'album l'essentiel de 2016
page 4 du mois de décembre de l'album l'essentiel de 2016
page 5 du mois de décembre de l'album l'essentiel de 2016
page 6 du mois de décembre de l'album l'essentiel de 2016
page 7 du mois de décembre de l'album l'essentiel de 2016
page 8 du mois de décembre de l'album l'essentiel de 2016

Tout ce qu'il vous faut, c'est une méthode efficace.

la méthode des essais-erreurs

La plupart des scrappeuses composent les pages de leurs albums en utilisant la méthode des essais-erreurs.

A chaque page, vous parcourez l'ensemble de votre matériel (ou de vos fichiers) pour trouver LE papier idéal. Vous en essayez 15 avant de vous décider. Vous procédez de la même manière avec les éléments avant de conclure que le papier n'est pas le bon.
Tout est sujet à de multiples essais et à des hésitations sans fin: les couleurs, les papiers, les polices, les éléments.

Tout.

Il vous faut plusieurs heures de tâtonnements pour terminer votre page.
A ce rythme-là, il va sans dire que votre motivation du début va rapidement faire place au découragement. Et, au bout de 5 à 6 pages, vous renoncerez à votre projet faute de temps.

Le manque de temps, la raison de nos échecs?

Je vous le dis d'emblée, le problème est ailleurs.

Repartons de l'exemple précédent. Du temps, vous en aviez trouvé.
Que serait devenu votre album si, au lieu de créer une page en 2 heures, vous en aviez composé 8?
Vous n'auriez probablement pas perdu votre motivation et vous auriez terminé votre projet, n'est-ce pas?

Le problème, ce n'est pas le temps mais les hésitations auxquelles nous devons faire face.

Mais, pourquoi hésitons-nous autant? J'y vois deux raisons principales.

1. le trop de choix tue le choix

Contrairement à ce que vous pensez, la liberté de pouvoir choisir entre une multitude de papiers et d'éléments ne vous rend pas plus créative. Au contraire, cela a tendance à vous paralyser.

Quand vous devez faire face à de nombreux choix, vous ​vous trouvez tout simplement incapable de choisir. Et, si vous arrivez à faire un choix, vous serez facilement envahie par un sentiment d'insatisfaction car toutes les alternatives possibles sont là pour vous faire regretter votre décision.

Pire, plus il y a d'alternatives plus l'insatisfaction sera importante car, plus il y a de choix, plus vous espérez dénicher le papier parfait.

2. le mieux est l'ennemi du bien

Faire une belle page ne signifie pas faire une page parfaite.
A force de rechercher la perfection, vous risquez de dépenser une énergie folle dans un page sans arriver à faire aboutir votre projet.

Dites adieu aux hésitations a n'en plus finir

Alors, comment éviter ces hésitations?

Tout simplement en limitant les choix possibles.​

Imaginez devoir créer une page, avec comme seule contrainte, la photo.  Face à votre page blanche, vous aurez bien du mal de savoir par où commencer. Et la valse des hésitations va sans nul doute rapidement débuter.

Imaginez maintenant, qu'à côté de la photo, se trouvent un papier de fond, un papier à motifs, un tampon, 2 attaches et une étiquette. Vous allez aborder la page dans un autre état d'esprit, n'est-ce pas?
Vous vous sentez peut-être plus en confiance et vous commencez immédiatement à agencer les quelques éléments mis à votre disposition.

Si un choix restreint peut paraître plus contraignant au départ, il s'avère, au contraire, qu'il stimule la créativité.

Composez plusieurs pages rapidement en 3 étapes

Pour progresser rapidement dans un album en limitant vos choix, je vous propose la méthode en 3 temps que j'ai appliqué dans mon projet l'essentiel de 2016 (l'album est terminé, il me reste à finaliser un petit diaporama pour pouvoir vous le présenter de façon agréable).

Cette méthode peut bien entendu être déclinée à n'importe quel autre projet.
Le seul préalable à son application est d'avoir sélectionné (et imprimé) les photos de plusieurs pages (dans le cadre de l'essentiel de 2016, je faisais toutes les pages d'un mois à la fois).

L'idée derrière cette méthode est de composer plusieurs pages à la fois en se laissant peu de choix pour l'étape de la composition. En procédant de la sorte, vous gagnerez un temps considérable car vous pourrez appliquer le principe du batching c'est-à-dire regrouper les tâches identiques et les effectuer une fois. 

La première chose a faire est d'étaler toutes les photos des pages que vous voulez réaliser sur une table.

1. commencez par choisir les éléments principaux

Disposez, ensuite, à côté de chaque photo, les éléments principaux qui vont vous servir à composer vos pages.

Attention, à cette étape, il n'est pas question de réfléchir à la composition des pages. Laissez-vous peu de temps pour répartir les éléments, maximum 30 minutes, pour ne pas vous poser de questions.

Déposez rapidement à côté de chaque photo, un papier de fond qui s'harmonise avec les teintes de la photo. Passez ensuite aux éléments complémentaires de votre choix.

Pour vous donner une idée, pour réaliser les pages de mon album l'essentiel de 2016, je me limitais à placer les éléments suivants (de la même manière que pour les papiers de fonds, sans réfléchir et sans me poser de questions):
-
le numéro de l'histoire;
- 1 ou 2 papiers complémentaires;
- 1 papier ou une étiquette pour le journaling;
- un tampon;
- une attache parisienne ou un autre élément plus décoratif.

2. écrivez les journalings

Prenez, à présent, quelques minutes pour écrire tous les journalings de vos pages en une fois (au brouillon). Le plus difficile est de commencer à écrire. Une fois lancée, vous verrez que les mots viendront plus facilement et la rédaction des journalings vous paraîtra moins pénible si vous les rédigez pour plusieurs pages à la fois.

3. composez vos pages

Maintenant que vous avez préparé tous les éléments de vos pages, choisissez-en une et commencez à agencer uniquement les éléments que vous avez à votre disposition (rien ne vous oblige à tout utiliser mais ne commencez pas à modifier les éléments choisis à l'étape 1).

Vous verrez que, face à si peu de choix, une mise en page va rapidement se mettre en place.
Elle vous convient? Alors, foncez! Coupez, collez et votre page sera terminée en quelques minutes.
Motivée par cette première page, vous passerez avec plaisir à la deuxième!

conclusion

Au premier abord, cela peut paraître étrange de composer plusieurs pages à la fois et de limiter à ce point les choix. 
Je vous conseille d'essayer une fois cette technique. Je suis certaine que vous serez surprise par les résultats obtenus!

  •  
  •  
  •  
  • 12
  •  

Commentaires