(dé)composition d’une page de scrapbooking: les plus beaux poèmes

Voici le deuxième article de la série "(dé)composition d'une page de scrap". 
Si vous avez manqué le premier volet, vous pouvez le lire ici.

Plutôt que de simplement vous montrer ma dernière page de scrap (ce qui ne vous apporterait pas grand chose), l'idée de cette série est d'en profiter pour vous expliquer ce qui se cache derrière: son histoire, les kits et le matériel utilisés, les astuces photoshop et les techniques de composition appliquées.

Vous l'avez compris, j'ai envie que vous puissiez en retirer quelque chose (une idée, une technique, une astuce,...).

Sans plus attendre, voici la page du jour sur un thème d'actualité: la fête des mères.

More...

Découvrez ce qui se cache derrière une page de scrapbooking: son histoire, les techniques de composition, le matériel et même 2 astuces photoshop!

Je vous propose de commencer par un rapide tour des 4 éléments qui sont à l'origine de toute page de scrapbooking.

Les 4 éléments de la page

1. l'HISTOIRE

Pas facile de scrapper la fête des mères quand on a oublié de prendre des photos ce jour-là et, quand un des cadeaux n'existe plus (le pot de confiture fraises-rhubarbe n'a pas fait long feu).

Comme il en faut plus pour m'arrêter, j'ai choisi de me focaliser sur les poèmes que j'ai reçus et d'en faire le sujet de la page.

2. les photos

Je reste fidèle au fil conducteur que je me suis fixé pour mon album des enfants en continuant à transformer mes photos en noir et blanc (c'est tellement plus facile à harmoniser avec les papiers).

Je vous l'ai dit, je n'ai pas pris de photos le jour de la fête des mères. Il s'agit de photos prises un autre jour. Cela ne me pose pas de problème car je les utilise juste pour illustrer la page et non pas dans le but de raconter une histoire.

3. les papiers

J'ai fait simple. J'ai utilisé les papiers que j'ai créés à l'occasion de la fête des mères ;-)

Vous pouvez les télécharger dans le paperns corner.

4. les éléments​

Freebie - 18 éléments sur le thème de la fête des mères à utiliser dans vos pages de digiscrap ou à imprimer pour vos projets de scrapbooking traditionnel. Cliquez sur l'image pour les obtenir!

Les éléments sont coordonnés aux papiers et sont également disponibles dans le paperns corner.

Passons à présent à la composition de la page. Ce n'est pas tout d'avoir tous les éléments encore faut-il savoir les placer sur la page ;-)

Les techniques pour une composition équilibrée

la structure

Je vous en parlais la semaine dernière, la grille est une solution fantastique pour structurer une page.
J'ai choisi une grille de 2 colonnes et 6 lignes composée de ronds.

La grille est décentrée pour éviter que la page soit trop rigide et alléger la composition.

les principes de composition

- la répétition

La répétition est une technique efficace et tellement simple pour équilibrer une page qu'il serait dommage de s'en passer.

Dans cette page, j'ai utilisé plusieurs types de répétition:
- la répétition d'une même forme: les ronds;
- la répétition des couleurs;
- la répétition des éléments;
- la répétition des motifs.

- la symétrie

La symétrie est une technique ancestrale pour équilibrer une composition. Un article entier mériterait d'ailleurs d'y être consacré!

Dans la page qui nous occupe aujourd'hui, c'est une double symétrie que j'ai appliquée. Une selon un axe vertical et l'autre selon un axe horizontal. J'aime la double symétrie car je trouve la page moins rigide et plus dynamique.

- le triangle visuel​

J'ai utilisé les attaches parisiennes et le rouge pour créer des triangles visuels et guider le regard de l'observateur.
Si vous vous demandez ce qu'est un triangle visuel, la réponse est par ici.

Découvrez ce qui se cache derrière une page de scrapbooking: son histoire, les techniques de composition, le matériel et même 2 astuces photoshop!

LEs choix pour une composition harmonieuse

les formes

Sans surprise, c'est le rond qui domine ;-) 
L'utilisation d'une même forme participe, sans aucun doute, à l'harmonie de la page.
On trouve des ronds dans la grille, bien sûr car c'est l'élément constitutif. Mais aussi, dans les éléments placés dans la grille ou, comme rappel, dans le bas de la page.
Les attaches parisiennes sont rondes également. Même les poèmes s'inscrivent dans des ronds! 

1ère astuce photoshop : écrire dans une forme.

Commencez par tracer la forme voulue grâce à l'outil forme (choisissez "tracés" dans la barre des options).

Choisissez ensuite l'outil texte et observez le pointeur de votre souris. A l'extérieur de la forme que vous avez tracée, sa forme est celle de l'outil texte "classique". A l'intérieur de la forme, le carré pointillé autour de la barre centrale devient un cercle pointillé. Quand le pointeur de votre souris a pris cette apparence, vous pouvez commencer à écrire à l'une des extrémité de votre forme. Votre texte suivra automatiquement la forme que vous avez dessinée. Simple, non?

Pour dynamiser la page, j'ai joué sur le relief en plaçant les papiers et les photos en creux (à l'arrière du bazzill). Les poèmes sont collés sur un papier à motif puis sur le bazzill pour les mettre en avant.

Le matériel

Comme d'habitude, j'ai conçu rapidement la page dans photoshop avant d'imprimer tous les éléments et de les assembler.

2e astuce photoshop découverte il y a peu et très utile pour le scrap hybride: l'exportation de tous vos calques dans des fichiers séparés. En un clic, photoshop vous crée un fichier pour chaque calque de votre page. 

Voici où trouver la fonction dans les vielles versions de photoshop comme la mienne:

Fichier>Scripts>Exporter les calques dans des fichiers

Dans les versions récentes, j'ai l'impression (à vous de me le confirmer) que la fonction se trouve ici:

Fichier > Exporter > Calques en fichiers

Pour finir, quelques mots sur le matériel utilisé pour réaliser cette page hybride.

Photoshop bien sûr... impossible de m'en passer!

Mon nouveau massicot (mon cadeau pour la fête des mères, merci ;-)): je l'adore!

J'en avais déjà un avant mais impossible de l'utiliser car il ne coupait pas droit (c'est incroyable, non?)

Des attaches parisiennes (encore et toujours) blanches.

La silhouette portrait devenue indispensable pour réaliser mes pages hybrides. 

Sans elle, la page d'aujourd'hui n'aurait pas vu le jour car la découpe des ronds et moi, cela fait deux!

L'imprimante Epson pour imprimer les papiers digitaux et les éléments.

L'imprimante photo Canon selphy, très pratique.

  •  
  •  
  •  
  • 7
  •  

Commentaires